•  

      L’Iris L’Iris Robert DESNOS

    Recueil : "Chantefleurs"

    L’iris au bord du rivage

    Se reflétait dans l’étang,

    Bel iris sauvage

    Qui rêves au beau temps.

    Iris mes beaux yeux

    Tu parfumes les draps blancs,

    Iris merveilleux,

    Iris au bord de l’étang.

     

     

     

     

     

     

     

     

    LES IRIS DE VAN GOGH

    Iris est une peinture de Vincent Van Gogh, une des premières exécutées à l'asile du monastère Saint-Paul-de-Mausole à Saint-Rémy-de-Provence, l'année précédant sa mort.

     

    Le tableau

    Le tableau, qui a été peint avant sa première attaque à Saint-Rémy, a été influencé par les peintures japonaises ukiyo-e, comme beaucoup de ses travaux et de ceux d'artistes de son époque. Le tableau n'exprime pas la "tension" que l'on retrouve dans ses œuvres ultérieures. En parlant de la peinture, il expliquait qu'elle était « le paratonnerre pour ma maladie », parce qu'il estimait qu'il pouvait éviter de devenir fou en continuant à peindre. Van Gogh considérait cette peinture comme une étude, ce qui explique pourquoi il n'existe aucune esquisse connue, alors que Théo, le frère de Van Gogh, a rapidement compris qu'il s'agissait d'un tableau important qu'il a soumis à l'exposition annuelle de la Société des Artistes Indépendants en septembre 1889, avec un autre tableau de Van Gogh, la Nuit étoilée sur le Rhône.

     

    Les propriétaires du tableau

    C'est l'écrivain Octave Mirbeau qui en a été le premier propriétaire, en 1891, après l'avoir acheté, ainsi que Les Tournesols, au père Tanguy, pour la somme de 600 francs[1] pour les deux toiles.

    En 1987, ce tableau aurait pu être la peinture la plus chère jamais vendue. Ce faux record a tenu près de deux ans et demi.

    L'homme d'affaire australien Alan Bond, ayant fait une folle enchère qu'il n'a pu honorer, Christie's a du négocier avec le musée Getty pour que cette institution l'achète.

     

     

    http://www.picturalissime.com/t/van_gogh_vase_iris.jpg

      http://animatedgifs.a.n.pic.centerblog.net/fcc37369.gif

     

     

     

    http://claude-monet.org/artbase/Monet/1900-1900/w1624/apc.jpg

    LE JARDIN DE MONNET

     

     

     

    L’iris est une plante vivace à rhizomes ou à bulbes de la famille des Iridacées (dont fait également partie le crocus). Le genre Iris contient 210 espèces et d'innombrables variétés horticoles.

    On trouve souvent dans les jardins des Iris germaniques.

    On trouve des iris dans tout l'hémisphère nord, aussi bien en Europe qu'en Asie, en Afrique du Nord et en Amérique du Nord.

     

     

    Étymologie

    Le mot « iris » est un emprunt médiéval au latin iris, iridis, lui-même emprunté au grec Iris, Iridos désignant la messagère des dieux, personnification de l'arc-en-ciel. Le terme a d'ailleurs longtemps été employé pour désigner l'arc-en-ciel. On le trouve associé à la fleur à partir du XIIIe siècle, en raison de la coloration de ses pétales, aux reflets irisés.

     

    Symboles

    Déjà considéré comme sacré par les Égyptiens, l'iris est devenu, sous le nom héraldique de fleur de lys, le symbole de la royauté en France. Aujourd'hui, l'iris des marais (Iris pseudacorus, également appelé Iris faux-acore), à la belle couleur jaune, est l'emblème de la ville de Bruxelles, tandis que l'iris versicolore (I. versicolor) est celui du Québec depuis 1999. L'iris d'Angleterre (Iris latifolia) est en fait à l'origine une belle espèce endémique des Pyrénées.


     

    Parfum

    Certaines espèces sont très recherchées en parfumerie pour leur rhizome, dont on extrait l'essence d'iris et son principal composant, l'irone. Ce sont Iris germanica avec surtout sa forme blanche plus connue sous le nom d'iris de Florence et Iris pallida, cultivé en Italie et au Maroc.

    Il semble que la mode de l'iris comme parfum ait été lancée par Catherine de Médicis.

    Au XVIIe siècle, on l'utilisait en poudre pour les cheveux : le rhizome était pilé, puis tamisé, donnant une poudre qui sentait très bon la violette, propriété due à l'irone. Après avoir été un moment considéré comme démodé, l'iris entre toujours aujourd'hui dans la composition de nombreux parfums, associé aux notes florales ou comme note de fond.

     

     

     

     

     

    Description

    Plantes vivaces, composées d'au moins deux catégories :

    * les bulbeuses (type iris de Hollande)

    * les iris à rhizome (type iris de jardin) possédant une tige souterraine (rhizome) charnue horizontale qui fait aussi office d'organe de réserve nutritive. Tige très développée. Les feuilles sont alternes, à base engainante, presque toujours ensiformes. Grandes fleurs hermaphrodites groupées en cymes hélicoïdes, entourées à plusieurs dans des bractées appelées spathes, puis s'ouvrant en trois pétales et trois sépales (pièces pétaloïdes semblables) disposés sur deux rangs :

    * les tépales extérieurs sont horizontaux ou réfléchis, à large limbe;

    * les tépales intérieurs, plus petits, sont dressés, souvent connivents. Trois étamines constituées de deux éléments : le filament et l'anthère sur lequel se trouve le pollen, insérées à la base des tépales extérieurs, à anthères extrorses (le pollen est libéré vers l'extérieur de la fleur, en l'occurrence les trois grands tépales).

    Style à trois stigmates très dilatés, pétaloïdes.

    Le fruit, soudé avec le tube du périanthe, est une capsule à trois loges contenant plusieurs graines.

     

     

     

     

    bretagne 009

     Iris en Bretagne

     

     

     

    LES IRIS

     

    LES IRIS

     

    http://gifsadoudou.g.i.pic.centerblog.net/d3da5092.gif

    Partager via Gmail

    15 commentaires
  •  Quand les murs bretons se parent de bleu au printemps

     

    D'autres petites fleurettes, la campanule des murailles

    La campanule est une petite fleur qui convient parfaitement aux bordures et en couvre-sol.

    L’entretien, de la plantation à la floraison, est facile et l’effet décoratif est garantie. 

    Voici une incontournable pour votre jardin !

    En résumé, ce qu’il faut savoir :

    Nom : Campanula
    Famille : Campanulacées
    Type : Vivace

    Hauteur
    : 20 à 100 cm selon espèces
    Exposition : Ensoleillée et mi-ombre
    Sol : Ordinaire

    Floraison : Mai à septembre


     

    D'autres petites fleurettes, la campanule des murailles

    J'aime beaucoup la vieille pompe que l'on ne voit plus beaucoup dans nos campagnes

    Plantation des campanules :

    Préférez une plantation de vos campanules à l’automne, mais vous pourrez également les planter au printemps dans une terre légère et bien drainée.

    Meilleur endroit pour planter la campanule :

    La campanule se plait partout dans le jardin, y compris en bac, pot ou jardinière sur la terrasse ou le balcon.

    Elle apprécie particulièrement les bordures, la rocaille et les plate-bandes.

    Évitez les sols trop calcaires car la campanule redoute l’excès de calcaire. Cela conduit souvent au jaunissement des feuilles.

    1. Enrichissez la terre en la mélangeant avec du terreau et vous améliorerez la floraison.
    2. Respectez une distance de 20-25 cm entre chaque pied afin de laisser à la plante la place de se développer.
    3. Arrosez régulièrement au début et ensuite si le temps est sec.
    4. Multipliez vos plantes par division de la touffe à l’automne, c’est simple à réaliser et cela permet à la plante de connaître une nouvelle jeunesse tous les 3 à 5 ans

    D'autres petites fleurettes, la campanule des murailles

    Entretien des campanules :

    Il existe un grand nombre de campanules, plus de 300 espèces. La plupart des campanules sont faciles d’entretien et ne réclame que très peu de soin, surtout lorsqu’elles sont bien installées.

    1. Coupez les fleurs fanées au fur et à mesure, cela permet de stimuler l’apparition des nouvelles fleurs.
    2. Les campanules tolère bien le soleil, un arrosage limité et un sol relativement sec.
    3. Mais en cas de sécheresse prolongée, n’hésitez pas à arroser le soir.

    Campanule et engrais :

    Comme la plupart des plantes fleuries, les campanules ont besoin de puiser dans le sols les nutriments dont elles ont besoin pour fleurir.

    Au bout de 1 à 2 ans, surtout pour les campanules en pot ou en jardinière, il est préférable de faire un apporte en engrais pour plantes fleuries au printemps.

    L’apport d’engrais permet de redonner du tonus à os campanules et améliorer la floraison au fil des années.

     

    D'autres petites fleurettes, la campanule des murailles

    Campanule, maladies et parasites :

    Bien qu’assez rustique, la campanule est plutôt sujette aux attaques de parasites comme les araignées rouges, les chenilles et les limaces.

    La menace est souvent très limitée et ne met que rarement en péril la culture de campanule.

    A savoir sur la campanule :

    image: http://images.jardiner-malin.fr/2013/11/campanule-fleur-150x150.jpg

    campanule fleurCette vivace, que l’on cultive également comme annuelle ou bisannuelle selon les espèces, a un grand pouvoir tapissant.

    Il existe plus de 300 espèces alors ne soyez pas étonné que vos campanules ne repoussent pas d’une année à l’autre, il s’agit certainement d’une espèce annuelle ou bisanuelle.

    Elle forme des touffes de feuilles ornées de jolies fleurs, bleu lavande, bleu violacé, rouge ou encore blanche selon les variétés.

    Très résistante, elle est particulièrement bien adaptée au pied des massifs de vivaces, en bordure, rocaille et couvre-sols pour la campanula muralis.

    Conseil malin à propos de la campanule :

    Vous pouvez semer les espèces annuelles et bisannuelles.

     

    D'autres petites fleurettes, la campanule des murailles


    En savoir plus sur http://www.jardiner-malin.fr/fiche/campanule.html#3yDEH8R7LDZQhjii.99
    Partager via Gmail

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique