•  




                                                     
                                                                         



                       
    LES OISEAUX DU CIEL 

                  
    C'est une très jolie expression et c'est comme ca que l'on appelle les oiseaux de nos jardins

    Lorsque que l'hiver arrive, la nourriture se fait rare et les abris naturels ont disparu. Si certaines espèces migrent vers des climats plus cléments, bon nombre d'entre elles restent chez nous toute l'année. Dès Octobre jusque début mars, ces oiseaux endurent des nuits glaciales.
    C'est une terrible épreuve pour ces petits volatiles de quelques dizaines de grammes; il faut donc impérativement trouver en journée une alimentation énergétique fiable, en petite quantité.

     



    QUI SONT LES OISEAUX DU CIEL ?                                                                     
    ROUGE-GORGE,

     


     MESANGE BLEUE OU CHARBONNIERE, 


     PINSON DES ARBRES,

    VERDIER,                                                                               

    MOINEAUX sont les plus courants



    Les baies, les graines ou les insectes dont les oiseaux
      de la nature se nourrissent disparaissent, aussi faut-il les aider à subvenir à leurs besoins alimentaires. En même temps que l'installation d'une mangeoire dans le jardin, chacun peut aussi se préoccuper de la nidification qui commence lorsque les beaux jours reviennent.


     Une mangeoire adéquate                             


     Les modèles ne manquent pas. Les mangeoires s'accrochent, se suspendent, se posent, certaines sont même équipées d'un pied. Le choix n'est pas qu'une question d'esthétique, il doit se faire en fonction des oiseaux de sa région. Certaines espèces se percheront face à un support vertical, d'autres se nourriront plus aisément sur une surface plane. Rien ne vous empêche donc d'installer plus d'une mangeoire.

    Cela dit, il ne faut pas les mettre n'importe où. En aucun cas, elles ne seront posées à même sol pour éviter les assauts indésirables de votre chien, de votre chat ou de celui du voisin. Ou pour attirer les visites gourmandes des souris, musaraignes et autres rongeurs. D'autre part, elles doivent etre autant que possible protégées des intempéries

     



     Nourriture et hygiène


     Les oiseaux du ciel se nourrissent différemment.
     Chaque espèce a son propre régime alimentaire : il y a notamment les granivores comme le moineau, le chardonneret, les frugivores comme le geai, les insectivores comme la mésange, le rouge-gorge&

     Il faut donc leur servir des repas d'hiver qui correspondent à leurs besoins :


     des graines uniques comme le tournesol ou les cacahuètes, des mélanges de graines, des pâtées, des granulés. D'autre part, il ne suffit pas de remplir la mangeoire, matin et soir, pour vos petits protégés, il faut aussi qu'elle soit soigneusement nettoyée. Car les oiseaux vont y laisser des excréments mais aussi des enveloppes de graines.

    D'ailleurs, si vous utilisez un mélange, peut-être constaterez-vous que les oiseaux qui viennent vous rendre visite ne les consomment pas toutes. Aussi, plutôt que de laisser se perdre la moitié de la nourriture que vous leur donnez, achetez uniquement les variétés qu'ils mangent volontiers.
                                   


     Des compléments alimentaires :


     Pour résister aux chutes de températures hivernales, les oiseaux doivent ingérer une nourriture très riche. C'est pourquoi, en dehors des graines, granulés ou pâtées, vous pouvez leur offrir des boules de graisses pour lesquels il existe d'ailleurs des supports spécifiques, ainsi que des biscuits, des baguettes à base de fruits, de miel, de céréales.



     Des aliments à éviter:


     Mieux vaut s'en tenir aux aliments pour oiseaux du ciel vendus dans le commerce car, sans le vouloir, vous risquez de leur donner des aliments qu'ils ne sauraient digérer. C'est le cas des restes de tables.



     Prudence avec l'abreuvoir:
     Ne donnez que de l'eau fraîche aux oiseaux que vous renouvellerez tous les jours. D'autre part, pour que l'oiseau ne tombe pas dedans, lorsqu'il gèle, il est prudent d'acheter ou de confectionner soi-même un abreuvoir d'un diamètre relativement restreint. Ou d'opter pour un récipient un peu plus large à condition que le niveau d'eau avoisine le centimètre.

    Evitez les bassines qui, elles, sont beaucoup trop profondes ! Il est à noter qu'ils existent des mangeoires pourvues d'un abreuvoir.  

                 

     Préparer la nidification:

     
     Le nichoir est beaucoup moins contraignant que la mangeoire. Il ne s'agit pas de le nettoyer, mais de l'installer une fois pour toutes, à proximité d'un arbre, d'une haie ou d'un arbuste, toujours en hauteur bien sûr, jusqu'à ce qu'il soit habité. L'oiseau qui le choisit pour préparer la ponte, la couvée et la future naissance des oisillons, y aménagera lui-même son nid avec toutes sortes de mousses et de brindilles, vers les mois de février et mars.


     Sachez cependant, que n'importe quel nichoir n'attire pas n'importe quelle future maman : la tourterelle préparera son berceau dans un modèle en forme de corbeille, tandis que le rouge-gorge a besoin de se sentir abrité dans un nichoir dont la partie supérieure est fermée.

     Sandrine Legrand / Doxicat

    ATTENTION: il faut éviter de les nourrir en dehors des périodes de grands froids d 'octobre à mars pour qu'ils ne deviennent pas dépendants ....


                                                                              

    Partager via Gmail

    13 commentaires
  •                                              

     

    Nourrir les oiseaux en hiver est une excellente initiative pour les aider à passer cette période difficile. En effet, s’ils apportent beaucoup de vie, ces mois de grands froids sont souvent les plus difficiles pour eux et leur subsistance ne tient souvent qu’à peu de choses.

    De plus, la présence des oiseaux en hiver égaye, anime et enchante nos jardins, dont la végétation est souvent ralentie. C’est également un bon moyen de maintenir un bon écosystème au sein de son jardin.

    En savoir plus sur :

    http://www.jardiner-malin.fr/fiche/oiseau-hiver-nourriture-graisse.html

     

                                                   

     

    Pourquoi les nourrir ?

    L’hiver est une période de l’année où les aliments se font de plus en plus rare. Que ce soient les insectes, vers, bais ou graines, ils ont plus durs à trouver et le gel rend aussi la recherche beaucoup plus délicate. Apprenons à leur apporter le soin dont ils ont besoin pour qu’ils passent correctement l’hiver. Ne faisons pas n’importe quoi pour que notre aide ne devienne pas un handicape à leur survie. Donnons leur les graines, les graisses et les fruits indispensables à leur subsistance.

     

    Quand les nourrir ?

    Il ne faut pas les nourrir tout au long de l’année car les oiseaux ont besoin de chercher eux-même leur nourriture. En créant une dépendance, cela viendrait à rompre le mécanisme de la chaîne alimentaire. Il ne faut nourrir les oiseaux que lorsqu’ils en ont le plus besoin, en période de grands froids. Lorsque vous commencez à les nourrir, attendez le retour d’une certaine douceur pour arrêter.

     

                                                

    Leurs vrais besoins en hiver :

    Les oiseaux ont des besoins importants et notamment d’aliments riches en lipides. Vous pouvez par exemple leur donner des graines, du pain, des fruits de saison que vous couperez en morceaux de grosse taille ou encore des fruits secs.

    Voici une petite liste pour vous aider :

    beurre et margarine non salés farine pomme et poires mélange de graines comme du blé, de l’avoine ou de l’orge. gras de viande baies, voici quelques idées L’idéal étant de mélanger le tout avec du beurre ou de la margarine afin d’en faire comme un pâte molle que les oiseaux mangeront sans difficulté.

    Installez-les soit en filet suspendu aux arbres ou posez-les dans votre cabane à oiseaux si vous en disposez une.

     

     

    Ce que proposent les jardineries ou le commerce :

    cabane-oiseau

    Les mélanges que vous y trouverez sont de toute évidence particulièrement adaptés à nos amis les oiseaux.. Différentes graines sont mélangées à de la graisse dans un filet, cette présentation a le mérite de rendre la nourriture accessible aux oiseaux.

    On trouve également des bâtons de nourriture, des pâtées et même des sachets d’insectes :

    Toutes ces propositions aident à prolonger la bonne alimentation des oiseaux l’hiver.

     

                                                 

    Les mangeoires les mieux adaptés aux oiseaux en hiver :

    Vous trouverez en jardinerie, ou en magasin spécialisé, un vaste choix de cabanes et nichoirs à oiseaux que vous pourrez : accrocher aux arbres, solidement arnaché avec du fil. poser entre les branches mais maintenu pour les protéger du vent.

    Planter sur un joli perchoir bien en vue de la fenêtre de votre cuisine ou de votre salle de séjour. Votre cabane deviendra très vite un véritable poste d’observation pour petits et grands !

    Pensez éventuellement à la fabriquer vous-même, les enfants sont très souvent les premiers intéressés à participer à une telle construction. C’est aussi une bonne façon de les initier à la très belle vie de votre jardin.

    De plus, ces petites cabanes aux couleurs les plus variées font partie de l’accueil de votre maison et elles ont en plus l’avantage d’offrir immédiatement un bon abri aux oiseaux, surtout en cas d’intempéries.

    En participant à l’alimentation des oiseaux durant l’hiver, vous aidez ceux qui n’ont pas pu rejoindre un climat un peu plus doux, à lutter contre le froid. Vous favorisez aussi l’écosystème tout en créant dans votre jardin un véritable refuge plein de vie.

     

    cabane à oiseaux anti écureuil

     

    Nourriture et hygiène:

    Les oiseaux du ciel se nourrissent différemment. Chaque espèce a son propre régime alimentaire :

    il y a notamment les granivores comme le moineau, le chardonneret, les frugivores comme le geai, les insectivores comme la mésange, le rouge-gorge. Il faut donc leur servir des repas d'hiver qui correspondent à leurs besoins : des graines uniques comme le tournesol ou les cacahuètes, des mélanges de graines, des pâtées, des granulés.

    D'autre part, il ne suffit pas de remplir la mangeoire, matin et soir, pour vos petits protégés, il faut aussi qu'elle soit soigneusement nettoyée. Car les oiseaux vont y laisser des excréments mais aussi des enveloppes de graines. D'ailleurs, si vous utilisez un mélange, peut-être constaterez-vous que les oiseaux qui viennent vous rendre visite ne les consomment pas toutes.

    Aussi, plutôt que de laisser se perdre la moitié de la nourriture que vous leur donnez, achetez uniquement les variétés qu'ils mangent volontiers.

     

        

                                                                                          

    Des compléments alimentaires :

    Pour résister aux chutes de températures hivernales, les oiseaux doivent ingérer une nourriture très riche. C'est pourquoi, en dehors des graines, granulés ou pâtées, vous pouvez leur offrir des boules de graisses pour lesquels il existe d'ailleurs des supports spécifiques, ainsi que des biscuits, des baguettes à base de fruits, de miel, de céréales.

     

     

    Des aliments à éviter :

    Mieux vaut s'en tenir aux aliments pour oiseaux du ciel vendus dans le commerce car, sans le vouloir, vous risquez de leur donner des aliments qu'ils ne sauraient digérer. C'est le cas des restes de tables. Prudence avec l'abreuvoir Ne donnez que de l'eau fraîche aux oiseaux que vous renouvellerez tous les jours. D'autre part, pour que l'oiseau ne tombe pas dedans, lorsqu'il gèle, il est prudent d'acheter ou de confectionner soi-même un abreuvoir d'un diamètre relativement restreint. Ou d'opter pour un récipient un peu plus large à condition que le niveau d'eau avoisine le centimètre.

    Evitez les bassines qui, elles, sont beaucoup trop profondes ! Il est à noter qu'ils existent des mangeoires pourvues d'un abreuvoir.

                                                       

                                                      

    Préparer la nidification:

    Le nichoir est beaucoup moins contraignant que la mangeoire. Il ne s'agit pas de le nettoyer, mais de l'installer une fois pour toutes, à proximité d'un arbre, d'une haie ou d'un arbuste, toujours en hauteur bien sûr, jusqu'à ce qu'il soit habité. L'oiseau qui le choisit pour préparer la ponte, la couvée et la future naissance des oisillons, y aménagera lui-même son nid avec toutes sortes de mousses et de brindilles, vers les mois de février et mars.

    Sachez cependant, que n'importe quel nichoir n'attire pas n'importe quelle future maman : la tourterelle préparera son berceau dans un modèle en forme de corbeille, tandis que le rouge-gorge a besoin de se sentir abrité dans un nichoir dont la partie supérieure est fermée.

    Sandrine Legrand / Doxicat

                                           

    ATTENTION:

    il faut éviter de les nourrir en dehors des périodes de grands froids d 'octobre à mars pour qu'ils ne deviennent pas dépendants ....

    L'hiver, j'aime bien regarder de ma fenetre tous les oiseaux qui viennent manger les graines et j'essaie de reconnaitre les variétés, c'est très interessant à regarder, certains jours, il y en a des quantités incroyables

                                            

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  •  

                                              

                                          

     

    Parabole des oiseaux du ciel

    Les Oiseaux du ciel est une parabole de Jésus-Christ issue de l'Évangile selon Matthieu. Elle invite à croire en la providence divine.

    François d'Assise prêchant aux oiseaux (d'après les Fioretti) par Giotto Texte « Regardez les oiseaux du ciel :

     

    ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ? »

    — Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu, chapitre 6, verset 26 (traduction d'après la Bible Louis Segond).

     

    Moineau domestique

     

    Interprétation:

    Jean Chrysostome dit que les oiseaux sont les plus petites créatures de la nature et que Dieu s'en occupe ; alors sa création majeure qu'est l'humain, il la nourrit également, et fort importante est la parole du Christ comme nourriture donnée. Le docteur de l'Église ajoute que Jésus n’empêche pas de semer pour se nourrir mais qu'il ne faut pas le faire avec l'anxiété du lendemain.

    Et de rappeler que Dieu par le bras de Jésus a opéré la multiplication des pains pour 5 000 hommes .

     

                                                           

     

    LES OISEAUX DU CIEL:

    C'est une très jolie expression et c'est comme ca que l'on appelle les oiseaux de nos jardins.

    Lorsque que l'hiver arrive, la nourriture se fait rare et les abris naturels ont disparu. Si certaines espèces migrent vers des climats plus cléments, bon nombre d'entre elles restent chez nous toute l'année.

    Dès Octobre jusque début mars, ces oiseaux endurent des nuits glaciales. C'est une terrible épreuve pour ces petits volatiles de quelques dizaines de grammes; il faut donc impérativement trouver en journée une alimentation énergétique fiable, en petite quantité.

     

    QUI SONT LES OISEAUX DU CIEL ?

     Les images sont pour la plupart de chez Wikipedia

     

     

    ROUGE-GORGE,

     

     

     

    MESANGE BLEUE

     

     

     

    OU CHARBONNIERE,

     

    PINSON DES ARBRES,

     

     

    VERDIER,

     

    BOUVREUIL

     

    L'ETOURNEAU

     

    DEMAIN .... Comment nourrir les oiseaux des jardins en hiver

     

                                             

    Tant que durent les fleurs, tant que l'épi qu'on coupe

    Laisse tomber un grain sur les sillons jaunis,

    Tant que le rude hiver n'a pas gelé la coupe

    Où leurs pieds vont poser comme au bord de leurs nids.

    Ils remplissent le ciel de musique et de joie :

    La jeune fille embaume et verdit leur prison,

    L'enfant passe la main sur leur duvet de soie,

    Le vieillard les nourrit au seuil de sa maison.

    Mais, dans les mois d'hiver, quand la neige et le givre

    Ont remplacé la feuille et le fruit, où vont-ils ?

    Ont-ils cessé d'aimer ? ont-il cessé de vivre ?

    Nul ne sait le secret de leurs lointains exils.

    On voit pendre à la branche un nid rempli d'écailles

    Dont le vent pluvieux balance un noir débris ;

    Pauvre maison en deuil et vieux pan de murailles

    Que les petits, hier, réjouissaient de leurs cris...

    LAMARTINE

                                                      

     

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Après un printemps calamiteux pluvieux et froid nous avons eu un été très sec et les jardins ont beaucoup souffert, peu de légumes, peu de fruits et les fleurs ont particulièrement tristes mines !

     

    voici quelques images de mes hortensias si beaux au mois de juin !

     

    Hortensias aux couleurs d'automneHortensias aux couleurs d'automne

     

     

     

     

     

     

     

     

    Hortensias aux couleurs d'automne

    Hortensias aux couleurs d'automne

     

    Hortensias aux couleurs d'automne

    Au dessus: hortensias dans toute leur splendeur d'été

    Dessous, les couleurs d'automne

    Hortensias aux couleurs d'automne

     

    Hortensias aux couleurs d'automne

    ceux-là, moins exposés au soleil commencent à prendre leurs couleurs d'automne

    Hortensias aux couleurs d'automne

     

    Hortensias aux couleurs d'automne

     

    Hortensias aux couleurs d'automne

     

    Hortensias aux couleurs d'automneHortensias aux couleurs d'automne

     

     

     

     

     

     

     

    Hortensias aux couleurs d'automne

     

    Hortensias aux couleurs d'automne

    JUIN

    Hortensias aux couleurs d'automne

    Et ceux-là ont beaucoup souffert de la chaleur !

    Hortensias aux couleurs d'automne

     

    Hortensias aux couleurs d'automne

     JUIN

    Hortensias aux couleurs d'automne

     

    Hortensias aux couleurs d'automne

    Et maintenant ?

    l'herbe n'est plus que de la paille !

    Que dois je faire, les tailler ou attendre encore un peu .....

    Partager via Gmail

    13 commentaires
  • http://leaimages.l.e.pic.centerblog.net/yg4cc7va.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Le petit conseil du jour:

    Pour éviter que l'eau ne croupisse dans un vase, ajoutez au bouquet de fleurs une branche de lierre ou de thuya.

     

     

     

    LA PIVOINE

    ON DIT QUE C'EST LA FLEUR DU MOIS DE MAI AVEC LA ROSE

     

     

    Les pivoines viennent de régions allant de l'Extrême-Orient à l'Europe. On distingue les pivoines herbacées, comme Paeonia officinalis, des pivoines arbustives, comme Paeonia lactiflora. Ce sont des plantes vivaces aux tailles et aux couleurs diverses.

    On compte une quarantaine d'espèces.

    Nom scientifique Peaeonia

     

     

     

     

    Couleur des fleurs: Blanc, Jaune, Orange, Rose, Rouge

    Exposition Mi-ombre, Soleil

    Floraison Avril, Mai, Juin

    Type de sol Profond, Riche, Riche en humus

    Maladies, animaux nuisibles, Pourriture

     

    Symbolique

    La pivoine symbolise la sincérité.

     

    Famille Paeoniaceae Feuillage Caduc Origine Asie, Europe Utilisation

    En bordure, En massif, Isolé Arrosage Modéré Longévité Vivace Hauteur 50-120 cm

     

    Plantation:

    Janvier, Février, Septembre, Octobre, Novembre, Décembre

     

    Entretien:

    Plantées au soleil, les pivoines supportent les hivers rudes. On apportera de l'engrais au printemps. L'arrosage devra être abondant en cas de chaleur.

    Les fleurs doivent être cueillies avant l'ouverture du bouton. Il est fréquent d'attendre des années avant la floraison.

     

     

    http://fineanddandy.f.i.pic.centerblog.net/o/da3dd095.png

    UN POEME DE GUILLAUME APOLINAIRE

     

    Pétales de pivoine poèmes  par Guillaume Apollinaire

     

    Pétales de pivoine

    Trois pétales de pivoine

    Rouges comme une pivoine

    Et ces pétales me font rêver

     

     

    Ces pétales ce sont

    Trois belles petites dames

    À peau soyeuse et qui rougissent

    De honte D’être avec des petits soldats

    Elles se promènent dans les bois

     

    Et causent avec les sansonnets

    Qui leur font cent sonnets

    Elles montent en aéroplane

     

    Sur de belles libellules électriques

    Dont les élytres chatoient au soleil

    Et les libellules qui sont

    De petites diablesses

    Font l’amour avec les pivoines

     

    C’est un joli amour contre nature

    Entre demoiselles et dames

    Trois pétales dans la lettre

    Trois pétales de pivoine.

     

    * Quand je fais pour toi mes poèmes quotidiens et variés Lou je sais bien pourquoi je suis ici

    À regarder fleurir l’obus à regarder venir la torpille aérienne

    À écouter gauler les noix des véhémentes mitrailleuses

    Je chante ici pour que tu chantes pour que tu danses

    Pour que tu joues avec l’amour

    Pour que tes mains fleurissent comme des roses

    Et tes jambes comme des lys

    Pour que ton sommeil soit doux

    * Aujourd’hui Lou je ne t’offre en bouquet poétique

    Que les tristes fleurs d’acier

    Que l’on désigne par leur mesure en millimètres (Où le système métrique va-t-il se nicher)

    On l’applique à la mort qui elle ne danse plus

    Mais survit attentive au fond des hypogées

    * Mais trois pétales de pivoine

    Sont venus comme de belles dames

    En robe de satin grenat Marquise

    Quelle robe exquise Comtesse

    Les belles f…es Baronne

    Écoutez la Mort qui ronronne

    Trois pétales de pivoine

    Me sont venus de Paris

    (Guillaume Apollinaire, Poèmes à Lou, ch. LII) . |

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique