• FRUITS D'AUTOMNE - LA POIRE

     

              

     

     

                                                   

     

                                             

     

     

     

     

     

     

     

    LA POIRE

    La culture proprement dite de la poire aurait commencé en Chine, plus de quatre mille ans avant notre ère.  Si les grecs semblaient apprécier les poires, ce sont les Romains qui développèrent le plus grand nombre de variétés.

    On en recensait une bonne soixantaine à la fin de l’Empire romain. La diffusion des poires se fit ensuite progressivement dans toute l’Europe.

    De nombreuses variétés Rapidement, les variétés devaient s’améliorer et devenir plus nombreuses : on en comptait plus de deux cents à la Renaissance, près de cinq cents sous le règne de Louis XIV.

    A présent, l’éventail des variétés s’est encore enrichi et on en dénombre plusieurs milliers, dont une dizaine seulement ont une réelle importance commerciale. Les poires que nous consommons aujourd’hui sont nées pour la plupart au siècle dernier.

     

    Comment les choisir :

    Si les poires d’été se choisissent souples , il en va autrement pour les poires d’automne et d’hiver.

    Ces fruits ont besoin, pour mûrir, d’une période de froid qu’ils ne peuvent connaître sur l’arbre. Nos grands parents le savaient bien et les récoltaient légèrement verts et les laissaient mûrir dans un fruitier ou un cellier. Aujourd’hui, si l’on achète des fruits un peu fermes, il est nécessaire de les laisser s’affiner dans un compotier ou une corbeille à fruits.

     

    Comment les conserver :

    Les poires d’automne et d’hiver peuvent donc se conserver quelques jours.

    Les variétés d’été n’ont pas cette particularité et doivent au contraire être consommées dès leur achat. Mais quelque soit la saison, une poire mûre n’attend pas.

     

     

    Variétés et calendrier

    On peut classer les poires en trois groupes selon leur période de récolte et de commercialisation.

    Les poires d’été qui représentent 50 % de la production. Elles sont récoltées de mi-juillet à septembre et commercialisées jusqu’en octobre. Il s’agit de la Guyot et de la Williams.

      

    Les poires d’automne représentent environ 30 % de la production totale. Elles sont récoltées de mi-septembre à novembre et commercialisées jusqu’en février-mars. Il s’agit de la Comice, de la Beurré Hardy, de la Conférence et de variétés moins courantes comme la Louise Bonne d’Avranches, l’Alexandrine Douillard.

     

     

    Quant aux poires d’hiver, elles représentent 20 % de la production. Il n’en existe qu’une seule variété :

    la Passe Crassane qui arrive à maturité fin octobre et est commercialisée de décembre à mars après être restée plusieurs semaines en chambre froide.

      http://s.plurielles.fr/mmdia/i/19/6/poires-williams-2171196_1370.jpg?v=1

    Valeur nutritionnelle

    Riche en eau, la poire contient essentiellement des glucides qui lui confère son apport énergétique : 50 kcal /100 g en moyenne. Cette teneur en glucides varie selon les variétés et le degré de maturité du fruit. Les fibres de la poire, en moyenne 2,3 g/100 g sont plus ou moins abondantes et sont fonction des variétés.

    Composition nutritionnelle pour 100 g Glucides 12 g Protides 0,3 g Lipides 0,1 g Eau 84 g Fibres alimentaires 2,3 g Apport énergétique 50 kcal

    D’où vient l’expression « entre la poire et le fromage » ?

     
     
      

    Au XVIIème siècle, au cours d’un repas, le fromage se mangeait après les fruits. Les poires, tout comme les pommes, étaient des exemples types de fruits consommés après un repas.

    L’expression signifie alors « vers la fin du repas », c’est à dire au moment où l’on commence à être repu, détendu….l’instant est alors plus convivial et plus propice aux discussions.

    Aujourd’hui, l’expression s’est généralisée pour indiquer un moment libre entre deux événements. La poire et le fromage ne sont plus qu’ici des marques temporelles !

                                              

                                                                   

     POIRES FONDANTES AU CHOCOLAT 

    Un petit dessert réconfortant et très gourmand,poirechocolat:

    Ingrédients (pour 4 gourmands):

    - 3 poires - 50 gr de beurre - 2 cuillère à soupe de sucre roux - 100 gr de chocolat pâtissier - 50 gr de crème fraîche - 3 tranches de pain d'épices

     

     

    poire belle helene

    Faites fondre 20 gr de beurre dans une poêle. Émiettez le pain d'épices et faites-le gratiner dans la poêle en remuant avec une spatule, puis retirez du feu et laissez refroidir.

    Répartissez les morceaux de pain d'épices dans les verrines.

    Épluchez les poires, retirez le cœur et les pépins et coupez les poires en petits dés.

    Faites fondre 30gr de beurre dans la poêle.

    Faites-y fondre les morceaux de poires.

    Saupoudrez de sucre et laissez caraméliser 2 min.

    Répartissez les poires dans les verrines.

    Faites fondre le chocolat au bain-marie.

    Ajoutez la crème fraîche.

    Versez le chocolat tiède sur les poires avant de servir.

                                                             

    « TRAVAUX D'AUTOMNE AVEC HILDA (Blog en pause)FRUITS D'AUTOMNE - LES POMMES »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Septembre 2014 à 08:11

    Bonjour Annie délicieuses les poires , c 'est un fruit que j 'apprécie.

    merci pour la recette et tes explications.

    bon mardi , sous la pluie pour nous.

    bisous monique

    2
    Mardi 30 Septembre 2014 à 08:19

    Coucou Annie,

    Un très beau billet concertant la poire, ses origines et ses variétés.

    C'est un fruit que je mange, mais dont je ne me gave pas.

    Quelques souvenirs de jeunesse.... ! Dans les Yvelines où je suis née, et notamment après 1967, lors de notre retour de Lannion, nous nous faisions de l'argent de poche l'été dans les vergers. Il fallait enfiler des sacs en papier sur des poires sans tâche, ni piqure, pour en faire de la poire livrée à maturité dans les magasins de luxe, c'était souvent la comice,la louise-bonne, la beuré-hardy et la passe-crassane qui étaient ciblées.

    Bises et bon mardi. ZAZA

    3
    Mardi 30 Septembre 2014 à 08:25

    Hello Annie

    J'en mange assez régulièrement ....

    bizz

    Pat

    4
    Mardi 30 Septembre 2014 à 08:42

    bien ton article sur la poire bon mardi bisous

    5
    Mardi 30 Septembre 2014 à 08:42

    merci  Annie pour ce bel article  ou j'en apprend encore !!!  la poire juteuse et sucrée est un délice  ! bonne journée  a+

    6
    Mardi 30 Septembre 2014 à 08:42

    BONJOUR MAMé !!    Belle série  d'images et super texte ..!!

    Au plaisir AMITIES     JULIE 77/22*                                                             

     

    ('jespère que les pluies torrentielles n'ont pas fait de dégâts chez ToI.??)  

     

    désolée  ma bouteille de POIRé Breton n'a pas été imprimée....Grr!!i   

    7
    Mardi 30 Septembre 2014 à 08:53

    Bonjour à tous

    je trouve qu'il est de plus en plus difficile de trouver de très bonnes poires dans le commerce

    chez nous pas trop de pluie à coté de ce qui se passe dans l'hérault !

    bonne journée

    8
    Mardi 30 Septembre 2014 à 11:04
    bonjour
    j adore les poires
    mais j essaie d ne pas être une bonne poire loll
    bises Annie
    kénavo
    9
    Mardi 30 Septembre 2014 à 11:12

    Bonjour ,beau reportage ,et photos,la poire est succulente ,mais ne  se garde pas longtemps.le chocolat,en effet se marie bien avec la poire.bonne journée,avec le soleil.

    10
    Mardi 30 Septembre 2014 à 11:29

    J'aime beaucoup les poires, et les desserts poires/chocolat, j'adore ! Donc j'ai recopié ta recette et la ferai prochainement ! Bisous.

    11
    madilys
    Mardi 30 Septembre 2014 à 14:55

    coucou

    miam,miam...poires et chocolat...divin

    biz

    12
    Mardi 30 Septembre 2014 à 17:34

    Bonsoir ma douce

    Et bien j'en ai appris entre la poire et le fromage, super, merci pour le partage, tes photos sont superbes, j'adore les poires, que ce soit en poire Belle Hélène houps je salive, une poire Williams lé si bon sic sic !!! juste croquer la poire lé si bon et ta recette exquise je la note, un beau billet bien gourmand.

    Merci pour ton gentil passage qui m'a fait grand plaisir.

    Douce soirée et belle nuit étoilée que je te souhaite et surtout prends bien soin de toi.

    Gros bisous d'amitié de Fany.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :