•  

    Je mets mon blog en pause pour cause de mariage jusqu'à la semaine prochaine, nous partons dans la région parisienne

     

     

     

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  •  


     

    Juin.

    J’aime bien le mois de juin, c’est celui des cerises, de longues journées sans fin aux douces soirées exquises.

    très tot dès le matin, tous les oiseaux devisent et tard quand la nuit vient certains encore s’avisent.

     C’est le temps des examens où les sérieux révisent et leurs moments malsains des attentes indécises.

    C’est tendres gazons coussins où la rosée irise, les beaux serments divins des amants qui se bisent.

    Et puis au mois de juin, on pense à ses valises, car très bientôt revient l’heure des vacances promises. (Robert Casanova)

     

    Je ne voudrais pas vous saper le moral, mais voici quelques conseils pour bien passer l'été

     

     

    http://www.elle.fr/Minceur/Dossiers-minceur/Les-10-regles-dietetiques-de-l-ete-2736459

    Faire le marché

    Flâner entre les étals de produits frais et locaux, cuisiner…

    Autant on prend vite du poids dans un hôtel avec buffet à volonté, autant on gère mieux ses kilos lorsqu’on investit temps et attention sur les repas. Forcer sur les végétaux Riches en nutriments bonne mine, bien-être et santé, pauvres en calories, les légumes et les fruits sont nos amis. On en met à tous les repas. Une tranche de melon vaut mieux qu’un Esquimau !

    Mixer cuit et cru Pour garder la ligne, on a tendance à se jeter sur les crudités et les salades. Sauf que le cru est plus difficile à digérer et nous ballonne… Pas l’idéal sur la plage ! On préfère les végétaux cuits, grillés, blanchis ou passés à la vapeur.

     

    Le bon rythme :

    du cru et du cuit à chaque repas. Manger - assez - de gras

    Zapper le gras pour rester mince est un mauvais calcul. Pourquoi ? Parce que le gras, c’est le goût, que l’organisme en a furieusement besoin et qu’il pourrait jouer un rôle dans la satiété.

    Tous les jours, on met dans son assiette de l’huile (colza, olive, sésame), un peu de beurre, et on mise sur l’avocat, l’allié belle peau.

     

    Décaler le barbecue :

    Le parfum de l’été, c’est celui des grillades. Seul hic, merguez et travers de porc font exploser le compteur. Pour en profiter sans déprimer, on place sur la grille des nouveautés : poulet crapaudine, araignée de bœuf (morceau ultra-maigre), légumes grillés (aubergine, courgette, poivron, céleri), moules, sardines…

     

    Boire malin:

    En été, boire suffisamment est indispensable, soit 2 litres par jour, surtout entre les repas pour ne pas noyer les aliments. On remplit son verre de thé vert, d’eau parfumée à la menthe, au citron ou d’un jus de fruit fraîchement pressé.

    Anticiper:

    l'apéro Vacances riment avec apéro, cocktails et grignotage. Autant de moments délicieux, certes, mais qui peuvent se montrer fatals.

     

     

    La bonne stratégie :

    manger avant d’attaquer l’apéro (un œuf, une tomate), alterner cocktail et verre d’eau, et, en cas de gros débordements, lever le pied sur l’alcool pendant quelques jours. Ajouter un glaçon L’été, c’est rosé ou vin blanc, des choses gouleyantes qui se sirotent sans effort.

    Cependant, l’estomac étant incapable d’évaluer les calories liquides, on ruse en remplissant son verre de glaçons. Plus il y en a, moins il y a d’alcool. Cela évitera de sombrer !

     

    Se méfier de la junk food Chichis, glaces, pizzas…

    Sans virer ayatollah de la food et tout s’interdire, on nuance. Un peu de chips, oui, mais pas avant les rillettes. Un beignet ? Bof, mieux vaut quelques chouquettes.

    Et, au petit déjeuner, on essaie de ne pas systématiser le croissant ou la brioche. Gérer ses écarts Pas question de transformer les vacances en stage détox !

    Le plaisir reste de mise.

    Pour en profiter sans culpabiliser, on alterne jours de craquage (raisonnable) et jours plus équilibrés.

     

    Et, après un vrai lâchage (apéro + cocktail + BBQ + goûter + rosé + glace, si, si, c’est possible), on s’accorde un ou deux jours de relâche, à base de fruits, légumes et liquides… Résultat : une ligne parfaite et un tonus sans faille.

    Écrit par : Daniele Gerkens Daniele Gerkens @dangerkens

     

     

    Partager via Gmail

    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires