•   

    LE BEURRE SALE, LES BASES DE LA CUISINE BRETONNE

     

                                                        

                                "LA MOTTE DE BEURRE" Antoine Vollon 1833-1900

     Entre "Bretagne et Roussillon" je fais ma cusine tantot à l'huile d'olive, tantot au beurre

     

    Pourquoi le beurre salé ?

    Pendant très longtemps il demeura un aliment rare, local et artisanal, que seules les famille s aisées pouvaient s'offrir quotidiennement. Excepté en de rares occasions, les autres classes de la population devaient généralement se contenter de saindoux (la graisse du porc) ou d'huile végétale.

    Les procédés de conservation modernes étant inconnus, le sel de cuisine était ajouté au beurre pour lui permettre de se conserver quelques jours.

                                                                        

    Pourquoi principalement en Bretagne ?

    Historiquement, il faut savoir que la Bretagne était exemptée de gabelle et produisait son sel : la rencontre était donc obligatoire et simplifiée. Il est à noter que les Flandres salait également leur beurre.

    Et comment se fabrique le beurre salé ?

    Le beurre est obtenu en battant la crème tirée du lait. L’opération est souvent effectuée après maturation (fermentation légère) de la crème. Le barattage de la crème non réfrigérée (battre de la crème froide fait de la crème fouettée) rassemble les gouttelettes de matière grasse en suspension. Le beurre se sépare alors du babeurre. Il est ensuite malaxé pendant un rinçage à l’eau fraîche, pour améliorer la conservation en évacuant autant de babeurre que possible. Le beurre peut ensuite devenir du beurre salé, tout simplement en le salant avant d'être réfrigéré et conditionné.

     

    Bon à savoir

    Le Beurre salé en France contient plus de 3 % de sel. Certaines marques associent deux produits de terroir, par exemple, les beurres sont salés à la fleur de sel de Guérande ou de Noirmoutier. De son coté, le Beurre demi-sel contient toujours moins de 3 % de sel.

                                           

    Anecdote

    Le beurre, symbole de douceur au quotidien, était également un ingrédient de fête. Les offrandes de beurre étaient courantes pour les mariages et les fêtes religieuses. Lors des noces en Bretagne, chacun participait aux frais du repas. Cette participation se faisait parfois et oui en mottes de beurre ! sculptées et offertes lors des mariages ou des pardons en Bretagne pouvaient peser 40 à 50 kilos!

    Lors du pardon "Spézet" (Finistère), la procession s'achève par l'offrande d'une phénoménale motte de beurre scultée par les femmes de la paroisses.

    De nos jours, rares sont les femmes qui, "pincent" le beurre comme c'était l'usage, à l'aide d'une épingle à chignon afin de la gouter et de s'assurer de son onctuosité !

     

         

     

     

    Le kouign-amann ou kouign amann sans trait d'union (prononciation : [kwiɲa'mɑ̃nː], pluriel breton kouignoù-amann) est un gâteau, spécialité régionale de Douarnenez en Bretagne. En breton, kouign signifie « gâteau » ou « brioche » et amann, « beurre ». Il aurait été inventé par hasard vers 1860 par un boulanger douarneniste, Yves-René Scordia.

    Sa préparation est réputée délicate, comme en témoigne le dicton qu'affichent certains pâtissiers douarnenistes : « Le fait qui veut, le réussit qui peut ».

    Une variante belliloise, nappée de caramel croustillant, est appelée « beurrée ».

     

    http://www.lebonbeurre.com/

                                                                          

     

    Demain la suite, pénurie de beurre salé en Bretagne .....      

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  •  

     

    http://www.recettes-bretonnes.fr/gateaux-bretons/galette-des-rois-bretonne.html

    Voici une recette de galette des rois originale et facile dénichée sur le site Odelices :

    la galette des rois bretonne, avec un goût très proche du célèbre gâteau breton. Si vous n’êtes pas forcément fan de frangipane, alors cette alternative pourra peut-être vous plaire !

    La fève est obligatoire pour réaliser cette recette

    Ingredients:

    250 g de farine

    125 g de sucre en poudre

    125 g de beurre

    1 oeuf

    1/2 sachet de levure chimique

    5 g de sel

    1 fond de verre d' eau

     

    Instructions :

    Préchauffez votre four à 180°.

    Faites ramollir votre beurre (pensez à le sortir environ 1 h avant de commencer cette recette).

    Dans un saladier, battez votre oeuf, puis ajoutez au fur et à mesure les autres ingrédients.

    Mélangez le tout.

    Versez votre mélange dans un moule et glissez-y une fève.

    Dessinez des petites croix (comme sur la photo) avec une fourchette.

    Versez un peu de lait sur votre galette puis placez-la au four pendant 25 mn.

     

    Sans oublier une petite bolée de cidre breton !

    http://entre-bretagne-et-roussillon.eklablog.com/des-comptines-a-lire-en-mangeant-la-galette-des-rois-a114164946

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  •  

    Les belles citrouilles du marché

    Halloween, de la citrouille au gateau !Halloween, de la citrouille au gateau !

     

     

     

     

     

     

     

     

    Halloween, de la citrouille au gateau !Halloween, de la citrouille au gateau !

     

     

     

     

     

     

     

     

    Halloween, de la citrouille au gateau !

    On choisit une belle citrouille et on la vide pour faire une jolie lanterne

    Halloween, de la citrouille au gateau !

    et avec la pulpe, on va faire un bon gateau !

    Halloween, de la citrouille au gateau !

     

     

     

     

     

     

    Halloween, de la citrouille au gateau !

     

     

     

     

     

     

     

    Halloween, de la citrouille au gateau !

     

    Halloween, de la citrouille au gateau !

     Proportions pour 6 ou 8 Personnes :

    Les Ingrédients:

    750 Gr de Citrouille ou Potiron ( Prête à être cuite )

    3 Pommes

    150 Gr Farine

    150 Gr Sucre

    2 Oeufs

    1 Sachet Sucre Vanillé

    1 Sachet Levure

    La recette :  

    Couper puis cuire la citrouille dans du Lait.

    Egoutter, Ecraser à la fourchette et laisser tiédir.

    Préchauffer le Four à 210°.

     

    Mélanger : Farine; Sucre; Sucre vanillé; Levure.

    Ajouter les Oeufs à la Préparation.

    Peler les pommes puis couper en tranches et réserver.

    Incorporer la Citrouille.

    Puis les Pommes.

    Beurrer / Fariner le Moule.

    Verser l'appareil, mettre à cuire 37 mn.

     

      Attendre le complet refroidissement avant de le manger.

    Un séjour au frigo est même conseillé.

    Saupoudrer de sucre de Canne ou Vanillé à la sortie du Four.

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  •  

     

     

    http://www.grands-meres.net/recette-tarte-au-citron/

    Recette de tarte au citron

      Voici une recette de tarte au citron facile sans crème.

    Cette tarte sucrée sera encore plus appréciée servie avec une tasse de thé.

     

     

     

    Recette de la tarte au citron (pour 4 personnes)

    Préchauffez votre four à 150°C.

    Étalez la pâte dans un moule à tarte et piquez-la avec une fourchette.

    Déposez-y quelques billes de cuisson et placez au four pendant 20 minutes.

    Râpez les zestes des citrons puis pressez-les.

    Dans un saladier, fouettez les jaunes d’œufs avec le lait concentré, les zestes et le jus des citrons.

    Versez dans un moule et remettez au four pendant 20 minutes.

    Laissez refroidir avant de servir cette délicieuse tarte sucrée.

     

     

     

    Ingrédients:

    1 pâte sablée

    4 jaunes d’œufs

    2 citrons bio

    400 g de lait concentré sucré

     

    Équipement :

    Un moule à tarte

    Des billes de cuisson

    Un saladier

     

    Partager via Gmail

    3 commentaires

  •                                 






    LA CHATAIGNE - LE MARRON


     


    C'est l'époque des marrons que l'on  ramasse dans la foret et que l'on fait griller le soir dans la cheminée


    La chataigne est un fruit que l'on trouve frais sur les étals en octobre et novembre.


    Fraiche, elle doit etre brillante, lourde, avec l'écorce collée. Le marron, fruit du chataignier, amélioré par la culture, ne contient qu'une seule graine, plus grosse que la chataigne commune.


    Le marron d'inde (fruit d'un arbre des parcs et jardins) n'est pas comestibles.


    La chataigne est un fruit assez petit, triangulaire et aplati plus friable à l'épluchage.


    Le marron est un fruit plus rond et plus beau.

    Aujourd'hui plutot délaissée, la chataigne fut longtemps la base de l'alimentation humaine dans des régions entières. On appelait, d'ailleurs le chataignier "L'ARBRE A PAIN" maus aussi "L'ARBRE A SAUCISSES" car les chataigniers servaient aussi à l'alimentations des porcs (comme en Corse avec les célèbres porcs noirs)

    La BOGUE est lenveloppe hérissée de piquants qui protège les fruits. Les différents mots désignant la chataigne en Europe dérivent tous du latin "CASTANEA".

     


     


    VALEUR NUTRITIVE
    Le marron contient jusqu'à 35% de glucides 'amidon, saccharose, dextrines) 5% de fibres, mais est pauvre en protides 'albumines) et lipides. Elle contient aussi des vitamines, notamment de la vitamine C et des éléments minéraux, notamment du potassium.

    La farine de chataigne contient plus de 75% de glucides ce qui en fait un aliment énergétique.
    De nombreuses variétés sont cultivées pour répondre aux besoins de la confiserie ou de la conserve.



    LA PETITE HISTOIRE :
    Teinte de la terre et du bois, le marrron représente la stabilité et évoque la maturation de la vie. Couleur de la feuille morte, il peut également se doter d'une nuance négative et symboliser la dégradation et la mélancolie.


    Les Romains et les Chrétiens l'associaient à la pauvreté et à l'humilité...."Humus" signifiant "terre" en latin - d'ou le port de la bure par certains religieux.

     



    En language populaire une chataigne désigne un coup de point ou une décharge électrique.


    en Ariège, une race de vache s'appelle "la Casta" à cause de sa couleur chataigne.
    (voir la recette du gateau aux chataignes dans la rubrique recettes)

     

    FONDANT A LA CREME DE MARRONS

    Recette de la maison "SABATON" confiseur de marrons depuis 1907 à Aubenas

    POUR 6 à 8 PERSONNES

    3 oeufs

    500 g de crème de marrons

    50 g de beurre ,un peu de beurre pour le moule

    80 g de chocolat noir

    Battre les oeufs, ajouter la crème de marrons,

    Dans une casserole, faire fondre le beurre et le chocolat Incorporer au mélanger précédent

    Verser dans un moule à cake beurré

    Faire cuire environ 30 Minutes à 160° C (th 5-6)

    Servir avec de la crème anglaise

    Bon appétit !

     

         

     

    LE TEMPS DES MARRONS - CHATAIGNE OU MARRON ?

     

    Partager via Gmail

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique