• Un matin du mois de décembre, nous avons la chance d'avoir de splendides lever et coucher de soleil en cette saison

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

     

    Brume et lever de soleil sur les marais de guerande

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  •  

     

     

    la Papillote

    . La papillote est un chocolat accompagné d'un papier portant un message, le tout enveloppé dans un papier doré ou argenté. Cette friandise, originaire de la région lyonnaise, se consomme principalement pendant les fêtes de Noël.

    Traditionnellement, la papillote est ainsi composée : un papier extérieur : brillant, découpé en petites lamelles étincelantes ; une devinette, une blague, une citation amusante et/ou un pétard et une friandise, parfois une pâte de fruits, mais plus généralement du chocolat.

     

    La légende veut que les papillotes soient nées à Lyon (dans le quartier des Terreaux) à la fin du XVIIIe siècle, quand le jeune commis d'un confiseur eut l'idée, pour charmer sa belle qui travaillait à l'étage au-dessus, d'envoyer ses petits mots d'amour enveloppés autour d'une confiserie.

    Son patron, M. Papillot, l'aurait surpris puis renvoyé, mais ayant trouvé l'idée des plus intéressantes, aurait décidé de la mettre à profit : la papillote était née

     Lenotre dans Vieilles maisons, vieux papier écrit qu'Anne-François-Joachim Fréville est l'initiateur de la poésie des confiseurs.

    Depuis c'est une tradition, et les papillotes ont une place de choix sur la table des Lyonnais autour de Noël.

     

     

                                                                                   

     

    Comment fabriquer sa couronne de papillottes :

    Une couronne de Noël toute en papillotes de Noël Bricolage pour réaliser une couronne en papillotes de Noël avec les enfants.

    La couronne de papillote est fabriquée avec un cintre en métal et du fil de fer. Idée envoyée par Flora et Coralie.

    Voir les instructions >

    http://www.teteamodeler.com/vip2/nouveaux/creativite5/fiche1111.asp

     

     

     Christmas Crackers

    Regent's Park Christmas Cracker fait partie d’une tradition de noël d'origine britannique. Il s’agit de petites papillotes cartonnées arborant des couleurs et motifs de noël. Présent dans les assiettes de chaque convive, ils contiennent un petit chapeau en papier de noël, une blague ou une devinette ainsi qu’un petit cadeau. Une fois à table, chaque convive ouvre son cracker comme il le souhaite.

    Historique:

    Créé initialement en 1847 par Thomas J. Smith, cette invention avait pour but de vendre les friandises de ce dernier en les insérant dans des papillotes en forme de tubes . Cet objet est depuis entré dans la tradition anglaise et a évolué pour devenir aujourd’hui un objet indispensable aux repas de fête de fin d’année.

     

     

     

    LE MALAKOFF

     

    Le saviez-vous?

    Le Malakoff a été créé en 1855 par le grand chocolatier de Saint-Etienne, Jean-Louis Pupier, pour célébrer la victoire de Malakoff pendant la guerre de Crimée, la même année.

    Cette barre de praliné enrobée de chocolat aux éclats de noisettes eut tant de succès qu'aujourd'hui encore, elle reste un best-seller chez les chocolatiers...

    http://www.chocolatdesprinces.fr/recherche-produits/malakoffs.html?gclid=CPPQ35TG5tACFQaVGwod-wwN3Q

                                                                                 

     

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  •  

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Lumière du matin en décembre sur les marais salants en passant par le port

     

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  •  

     

    Qui est sainte Barbe?

    En l’an 235, Barbe, une belle et noble jeune fille de Nicomédie, en Turquie, aurait été enfermée dans une tour par son père, Dioscore, pour la soustraire aux sollicitations du monde. De retour d’un voyage, il apprend qu’elle s’est convertie au catholicisme et la livre au Gouverneur. Ce dernier la fait supplicier et décapiter par son propre père, qui est aussitôt frappé par la foudre et réduit en cendres.

    Au fil des âges, la tour finit par se confondre avec une poudrière, et Barbe, devenue sainte, est élue patronne des artificiers, des armuriers, des artilleurs, des mineurs et des sapeurs-pompiers.

    Aujourd’hui encore, elle est invoquée pour conjurer le tonnerre et les éclairs, ainsi que pour prévenir les accidents liés à l’explosion de la poudre à canon.

     

     

     

     

    Sainte Barbe ou les blés de la sainte Barbe

     

    La sainte Barbe est célébrée le 4 décembre.

    La fête des blés de la Sainte Barbe est surtout célébrée en Provence et en Alsace où la fête trouve sa place dans les fêtes de Noël. Pour les blés de la Sainte Barbe, le 4 Décembre, en Provence, on met du blé à germer dans une coupelle. Si le blé de la sainte Barbe a germé à Noël les récoltes seront abondantes.

    En Alsace, le jour de la sainte Barbe, les jeunes filles placent un bouquet de branches de cerisier ou de pommier dans un vase. Des branches fleuries pour Noël sont un heureux présage de mariage !

    La fête des blés de la Sainte Barbe trouve son origine dans une ancienne pratique des campagnes. Lorsque la foudre menaçait les champs on sonnait les cloches pour l'éloigner. Sainte Barbe étant la sainte patronne de la foudre, on prit l'habitude de donner le nom de Sainte Barbe à ces cloches.

     

     

     

     

    Histoire et tradition :

    début de pousse du blé de la Sainte Barbe Le 4 décembre, jour de la Sainte-Barbe, il est de tradition de planter, dans trois coupelles, des grains de blé de la récolte précédente, réservés pour les semailles de la prochaine saison, afin de les faire germer.

    L'usage des lentilles et des pois-chiches est aussi admis.

    La coutume populaire y appose l'adage « Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn ! » (« Blé bien germé, c'est la prospérité pour toute l'année »). Cette tradition remonterait à l'époque romaine.

    Ces coupelles, représentant la Sainte Trinité, font ensuite partie de la décoration de la table de Noël, au soir du 24 décembre, lors du Gros souper.

    Le 25 décembre, la maîtresse de maison orne ces blés de rubans jaune et rouge.

    À compter du 26 décembre, les coupelles sont disposées près de la crèche, et jusqu'à l'Épiphanie.

    Les blés sont enfin plantés en pleine terre.

     

    Au sujet de ce blé, on trouve d'autres anecdotes.

    Ainsi, dans le Var, on gardait un peu de blé séché de la Sainte barbe, et lors de gros orages, on en jetait une pincée dans le feu en invoquant Sainte Barbe, protectrice des artificiers , pour qu'elle protège la maison de la foudre.

     

     

     

    Comment planter son blé ou ses lentilles ?

    Choisissez des jolies coupelles (la tradition conseille trois coupelles).

    Tapissez leur fond de coton.

    Plantez une fine épaisseur de blé ou de lentilles.

    Arrosez copieusement le coton.

    Placez les coupelles près de la fenêtre.

    Vous verrez rapidement germer les graines.

    Pensez à maintenir une humidité constante.

    Au moment de Noël, nouez des rubans rouges autour des pousses.

     

     

    Après Noël , choisir un endroit protégé du jardin et enterrer le coton avec le blé, bien tasser la terre sur le coton et arroser, vous obtiendrez de nouveau des grains de blé ou de lentilles en été.

    D'autres familles laissent sécher le blé ou les lentilles en herbe. Le foin ainsi obtenu garnira la crèche de " l' an qui vient ".

    " Blé bien germé, prospérité toute l'année "

     

      

     

    DICTONS DE LA SAINTE BARBE:

    Madame de Sainte Barbe de Mauvais tonnerre, Dieu nous garde

    A la sainte Barbe, soleil peu darde

    Pour la Sainte Barbe, l'ane se fait la barbe (son poil d'hiver)

     

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  •                                              

     

    Nourrir les oiseaux en hiver est une excellente initiative pour les aider à passer cette période difficile. En effet, s’ils apportent beaucoup de vie, ces mois de grands froids sont souvent les plus difficiles pour eux et leur subsistance ne tient souvent qu’à peu de choses.

    De plus, la présence des oiseaux en hiver égaye, anime et enchante nos jardins, dont la végétation est souvent ralentie. C’est également un bon moyen de maintenir un bon écosystème au sein de son jardin.

    En savoir plus sur :

    http://www.jardiner-malin.fr/fiche/oiseau-hiver-nourriture-graisse.html

     

                                                   

     

    Pourquoi les nourrir ?

    L’hiver est une période de l’année où les aliments se font de plus en plus rare. Que ce soient les insectes, vers, bais ou graines, ils ont plus durs à trouver et le gel rend aussi la recherche beaucoup plus délicate. Apprenons à leur apporter le soin dont ils ont besoin pour qu’ils passent correctement l’hiver. Ne faisons pas n’importe quoi pour que notre aide ne devienne pas un handicape à leur survie. Donnons leur les graines, les graisses et les fruits indispensables à leur subsistance.

     

    Quand les nourrir ?

    Il ne faut pas les nourrir tout au long de l’année car les oiseaux ont besoin de chercher eux-même leur nourriture. En créant une dépendance, cela viendrait à rompre le mécanisme de la chaîne alimentaire. Il ne faut nourrir les oiseaux que lorsqu’ils en ont le plus besoin, en période de grands froids. Lorsque vous commencez à les nourrir, attendez le retour d’une certaine douceur pour arrêter.

     

                                                

    Leurs vrais besoins en hiver :

    Les oiseaux ont des besoins importants et notamment d’aliments riches en lipides. Vous pouvez par exemple leur donner des graines, du pain, des fruits de saison que vous couperez en morceaux de grosse taille ou encore des fruits secs.

    Voici une petite liste pour vous aider :

    beurre et margarine non salés farine pomme et poires mélange de graines comme du blé, de l’avoine ou de l’orge. gras de viande baies, voici quelques idées L’idéal étant de mélanger le tout avec du beurre ou de la margarine afin d’en faire comme un pâte molle que les oiseaux mangeront sans difficulté.

    Installez-les soit en filet suspendu aux arbres ou posez-les dans votre cabane à oiseaux si vous en disposez une.

     

     

    Ce que proposent les jardineries ou le commerce :

    cabane-oiseau

    Les mélanges que vous y trouverez sont de toute évidence particulièrement adaptés à nos amis les oiseaux.. Différentes graines sont mélangées à de la graisse dans un filet, cette présentation a le mérite de rendre la nourriture accessible aux oiseaux.

    On trouve également des bâtons de nourriture, des pâtées et même des sachets d’insectes :

    Toutes ces propositions aident à prolonger la bonne alimentation des oiseaux l’hiver.

     

                                                 

    Les mangeoires les mieux adaptés aux oiseaux en hiver :

    Vous trouverez en jardinerie, ou en magasin spécialisé, un vaste choix de cabanes et nichoirs à oiseaux que vous pourrez : accrocher aux arbres, solidement arnaché avec du fil. poser entre les branches mais maintenu pour les protéger du vent.

    Planter sur un joli perchoir bien en vue de la fenêtre de votre cuisine ou de votre salle de séjour. Votre cabane deviendra très vite un véritable poste d’observation pour petits et grands !

    Pensez éventuellement à la fabriquer vous-même, les enfants sont très souvent les premiers intéressés à participer à une telle construction. C’est aussi une bonne façon de les initier à la très belle vie de votre jardin.

    De plus, ces petites cabanes aux couleurs les plus variées font partie de l’accueil de votre maison et elles ont en plus l’avantage d’offrir immédiatement un bon abri aux oiseaux, surtout en cas d’intempéries.

    En participant à l’alimentation des oiseaux durant l’hiver, vous aidez ceux qui n’ont pas pu rejoindre un climat un peu plus doux, à lutter contre le froid. Vous favorisez aussi l’écosystème tout en créant dans votre jardin un véritable refuge plein de vie.

     

    cabane à oiseaux anti écureuil

     

    Nourriture et hygiène:

    Les oiseaux du ciel se nourrissent différemment. Chaque espèce a son propre régime alimentaire :

    il y a notamment les granivores comme le moineau, le chardonneret, les frugivores comme le geai, les insectivores comme la mésange, le rouge-gorge. Il faut donc leur servir des repas d'hiver qui correspondent à leurs besoins : des graines uniques comme le tournesol ou les cacahuètes, des mélanges de graines, des pâtées, des granulés.

    D'autre part, il ne suffit pas de remplir la mangeoire, matin et soir, pour vos petits protégés, il faut aussi qu'elle soit soigneusement nettoyée. Car les oiseaux vont y laisser des excréments mais aussi des enveloppes de graines. D'ailleurs, si vous utilisez un mélange, peut-être constaterez-vous que les oiseaux qui viennent vous rendre visite ne les consomment pas toutes.

    Aussi, plutôt que de laisser se perdre la moitié de la nourriture que vous leur donnez, achetez uniquement les variétés qu'ils mangent volontiers.

     

        

                                                                                          

    Des compléments alimentaires :

    Pour résister aux chutes de températures hivernales, les oiseaux doivent ingérer une nourriture très riche. C'est pourquoi, en dehors des graines, granulés ou pâtées, vous pouvez leur offrir des boules de graisses pour lesquels il existe d'ailleurs des supports spécifiques, ainsi que des biscuits, des baguettes à base de fruits, de miel, de céréales.

     

     

    Des aliments à éviter :

    Mieux vaut s'en tenir aux aliments pour oiseaux du ciel vendus dans le commerce car, sans le vouloir, vous risquez de leur donner des aliments qu'ils ne sauraient digérer. C'est le cas des restes de tables. Prudence avec l'abreuvoir Ne donnez que de l'eau fraîche aux oiseaux que vous renouvellerez tous les jours. D'autre part, pour que l'oiseau ne tombe pas dedans, lorsqu'il gèle, il est prudent d'acheter ou de confectionner soi-même un abreuvoir d'un diamètre relativement restreint. Ou d'opter pour un récipient un peu plus large à condition que le niveau d'eau avoisine le centimètre.

    Evitez les bassines qui, elles, sont beaucoup trop profondes ! Il est à noter qu'ils existent des mangeoires pourvues d'un abreuvoir.

                                                       

                                                      

    Préparer la nidification:

    Le nichoir est beaucoup moins contraignant que la mangeoire. Il ne s'agit pas de le nettoyer, mais de l'installer une fois pour toutes, à proximité d'un arbre, d'une haie ou d'un arbuste, toujours en hauteur bien sûr, jusqu'à ce qu'il soit habité. L'oiseau qui le choisit pour préparer la ponte, la couvée et la future naissance des oisillons, y aménagera lui-même son nid avec toutes sortes de mousses et de brindilles, vers les mois de février et mars.

    Sachez cependant, que n'importe quel nichoir n'attire pas n'importe quelle future maman : la tourterelle préparera son berceau dans un modèle en forme de corbeille, tandis que le rouge-gorge a besoin de se sentir abrité dans un nichoir dont la partie supérieure est fermée.

    Sandrine Legrand / Doxicat

                                           

    ATTENTION:

    il faut éviter de les nourrir en dehors des périodes de grands froids d 'octobre à mars pour qu'ils ne deviennent pas dépendants ....

    L'hiver, j'aime bien regarder de ma fenetre tous les oiseaux qui viennent manger les graines et j'essaie de reconnaitre les variétés, c'est très interessant à regarder, certains jours, il y en a des quantités incroyables

                                            

    Partager via Gmail

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires